Gagner en productivité pour son SEO

Voici quelques actions très simples pour gagner en productivité quand on travaille dans le domaine du référencement ou dans un métier du web quel qu’il soit.

Avant de rédiger un contenu

Ce contenu n’a-t-il pas déjà été traité par un confrère ? Si oui, que puis-je apporter comme éclairage ? Rien ? On laisse tomber et on passe à autre chose. Je peux apporter un point de vue nouveau et / ou différent ? Alors je publie et je prends le soin de faire un lien vers le site du confrère si cela semble judicieux et susceptible de plaire à mon lectorat.

rediger-contenu

Avant de poser un lien ?

Ce lien est-il réellement pertinent ? Ne respire-t-il pas le lien non naturel à souhait si un Quality Raters passe par là ? Mon lien concorde-t-il avec un nouveau contenu par exemple ? Les risques encourus ne sont-ils pas nettement supérieurs à la valeur ajoutée que ce backlink va m’apporter ? Dans ce dernier cas il est sans doute préférable de passer à autre chose.

Fermer son compte Twitter et sa messagerie

Honnêtement, vous arrivez encore à être vraiment productif avec votre compte Twitter ou votre Tweetdeck ouvert vous ? Non parce qu’à moins de ne suivre que 5 personnes qui twittent peu, les nouveaux messages et donc les avertisseurs qui vont avec vont venir vous déranger toutes les 15 secondes. On a quand même connu mieux quand il faut se concentrer et bosser non ? Oui mais alors comment faire pour ne rien louper ?

En ce qui concerne la messagerie

Au même titre que pour les emails, il y a une façon d’organiser son travail et d’être productif dans celui-ci sans pour autant tirer une croix sur la veille dans votre secteur d’activité. Saviez-vous par exemple qu’aujourd’hui, certaines entreprises ont fait machine arrière en ce qui concerne l’utilisation de la messagerie électronique ? Aujourd’hui c’est pareil. Rien ne vous empêche de regarder votre adresse mail en arrivant le matin au travail et le soir avant de partir pour organiser vos tâches et être informé(e) suffisamment vite des différents besoins et autres sollicitations dont vous pouvez être l’objet.

En ce qui concerne Twitter

Concernant l’outil des gazouillis, même combat. Rien ne vous empêche de n’utiliser votre compte Twitter que dans les périodes creuses et quand vous n’avez pas déjà moult huiles sur le feu. Après, si vous voulez assurer une veille accrue sur ce genre d’outils, il est peut-être plus simple de se conserver un créneau en début et / ou en fin de journée pour remonter le fil des principaux échanges et des tweets ayant concentré le plus d’attention parmi vos followers et / ou followés pour consacrer un peu de votre temps au contenu jugé si pertinent et tant partagé.

Et pour le reste des réseaux sociaux ?

J’ai pris ici deux exemples très usités par de nombreux référenceurs, mais sans rentrer dans les détails, la problématique évoquée pour la messagerie et le compte Twitter semble être tout à fait la même, voire plus accentuée encore, avec Facebook ou encore Google+, ce qui ne vous empêche pas, si vous passez sur l’un de ces réseaux, parce que vous êtes dans une période de procrastination nécessaire entre deux phases de productivité, et que cet article vous a plu, de le partager à vos contacts ;).

Le webmaster peut avoir noté cette page.
[Total: 1 Average: 4]
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *