Backlinks : quelle forme choisir pour ses liens ?

Voilà un bon moment déjà que beaucoup de membres (y compris des éminents) de notre fort sympathique communauté SEO francophone se demandent s’ils doivent encore poser des liens. Parmi eux (et elles, je ne suis pas sectaire ;)) certains ne mettent jamais plus leurs mots clés dans les ancres. Bref, depuis les débuts de pingouin et les couches successives d’update de ce même filtre, le Google est devenu de plus en plus sourcilleux et ne se soucie guère des effets de bord, donc même si vous travaillez proprement, vous pouvez aussi croiser les doigts pour ne pas être la victime de sévères dommages collatéraux.

Faut-il continuer de « faire du lien » en 2016 ?

Alors ici, j’ai volontairement employé l’expression « faire du lien » pour « choquer » la bienpensance qui sévit trop souvent dans notre métier. Google nous dirait ici qu’il faut faire du contenu et même du bon, et que les liens viendront d’eux-mêmes. Si vous pensez de la sorte, que vous n’avez jamais posé de liens nulle part, même pas en inscrivant votre site dans un annuaire Internet gratuit à son lancement, je vais vous économiser du temps, vous pouvez arrêter de lire ici.

Oui, mais plus que jamais en le faisant de façon raisonnée

Je constate avec plaisir que vous êtes encore là et que je ne suis pas le seul à essayer de faire en sorte que Google apprécie mon site quand cela ne lui vient malheureusement pas naturellement à l’esprit. Donc puisque comme moi vous faites le pari de continuer à poser des liens avec parcimonie et j’imagine et j’espère intelligemment si vous êtes dans une stratégie pérenne, vous êtes-vous déjà posé la question de la forme de votre lien en fonction du support ? Parce que moi oui et comme j’en entends pas beaucoup parler, je vous soumets la réflexion ici.

S’adapter suffisamment pour se fondre dans la masse

Diluer ses liens oui, mais pas que…

Diluer ses ancres avec des cliquez-ici, plus d’informations, site Internet et autre ancre URL est une bonne pratique, très bonne même.

S’adapter au support sur lequel vous publiez

Mais adapter ça au support, c’est encore mieux, non ? Votre ancre URL par exemple, autant aller la claquer sur un annuaire qui n’utilise que cela. Je dis cela parce qu’il n’est pas rare de voir des URL comme ancre dans des échanges d’articles et autres guest blogging, mais à des endroits où en temps normal le blogueur ne met jamais de lien sous cette forme. D’ailleurs, honnêtement, combien de webmasters se posent la question sur leur blog quand ils écrivent un billet et qu’ils mettent un vrai lien naturel, de la forme qu’ils vont bien pouvoir donner à ce backlink ? Depuis la démocratisation de l’ancre textuelle, l’essentiel des blogueurs font leurs liens comme cela, sauf dans les éventuels liens connexes ajoutés (quand ils le sont à la main) en fin d’article à titre de source. Alors oui je connais bien quelques blogs qui font figures d’exception, mais ils ne sont vraiment pas pléthore, vous le reconnaîtrez.

On en revient toujours à l’aspect naturel

Si vous voulez que votre lien ait une allure naturelle, donnez-lui un contexte naturel. Adoptez les coutumes du webmaster qui vous fait la gentillesse de vous héberger et rassurez-vous, il ne vous en voudra pas si vous diversifiez votre netlinking ailleurs, m’est avis qu’il s’en fout tant que vous ne vous foutez pas de la gueule du monde chez lui ;).

Aussi pour diversifier le naturel, n’hésitez pas à utiliser les sources qui proposent des liens du type visiter le site Internet ou URL.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *