Faut-il arrêter d’utiliser les (CP) communiqués de presse ?

En parcourant de nombreux blogs SEO, je constate que certains confrères ont arrêté d’utiliser les communiqués de presse depuis une certaine nuit d’avril 2012 et un premier passage du Pingouin, le filtre de Google visant à sanctionner les sites au netlinking de mauvaise qualité. Alors arrêter d’utiliser les CP, pourquoi pas, mais conseiller aux autres SEO de ne pas le faire en affirmant que c’est automatiquement mauvais, le mal, risqué, que cela ne peut servir aucune stratégie, je ne suis pas vraiment d’accord. Que certains ne les aient jamais utilisés par conviction, parce qu’ils n’entr(ai)ent pas dans leur stratégie globale de netlinking est quelque chose que je trouve tout à fait normal et un choix que je respecte (d’autant plus profondément sachant que certains se gavaient comme des gorets, il faut bien l’admettre), mais en avoir usé (voire abusé) pour après les décrier… en revanche là, je trouve cela vraiment dommage.

Partez pas les gars, j'ai trouvé un nouveau CP !

Partez pas les gars, j’ai trouvé un nouveau CP !

Mettre tout le monde dans le même panier des communiqués de presse

Déjà pourquoi mettre tous les éditeurs de communiqués de presse dans le même panier ? C’est vrai, c’est ridicule, il y a d’un côté le site de CP pour le SEO flagué comme jamais, en mode pas fin, qui ne passera pas le premier renouvellement de nom de domaine, et qui lui, doit effectivement ne plus faire partie d’aucune stratégie pérenne (notez qu’il existe aussi des stratégies non pérennes… ;)) ; et d’un autre côté le site de communiqué de presse bien pensé, tenu et entretenu depuis l’origine avec une optique sous-jacente d’expérience utilisateur convaincante et parfois des conditions strictes qui les rendent perméables aux spammeurs de bas étage. Et qui ont encore une bonne cote auprès de Google.

Utiliser les CP intelligemment pour des communiqués de presse efficaces

Aller claquer des spuns illisibles avec les trois mêmes ancres vers les trois pages principales dans les 253 mots (d’ailleurs j’y reviendrai plus bas) de votre communiqué de presse ne fonctionne plus ? Avez-vous déjà pensé à rédiger un communiqué qui fasse un tant soit peu authentique ? Je veux dire, genre qui fasse appel à des sources différentes par exemple ? Et / ou qui présente des informations de façon intelligible ? Quand on le fait bien, il y a encore des sites de communiqués de presse qui peuvent valoir le coup.

Oui, mais c’est quand même risqué, on ne sait jamais

Bon alors OK, vous êtes comme moi, vous êtes du genre parano ? Alors déjà, qui vous a dit que vous étiez obligé de linker votre moneysite ? Pour pousser une fiche annuaire, un profil de forum, un blog gratuit fréquemment actualisé, ça peut valoir le coup, non ? Et si vous vous dites que c’est une belle perte de temps, de pondre 253 mots pour juste pousser une fiche annuaire, dites-vous que trois liens (sachant que vous pouvez aussi en mettre moins, là aussi j’y reviendrai) c’est quand même une marge de manœuvre qui n’est pas si dégueulasse. Vous pouvez par exemple pousser un parasite qui linke le MS, populariser un lien que vous avez obtenu sur un site sympathique, faire du branding en poussant votre page Facebook et si comme moi vous êtes parano, couvrir le tout avec un lien d’autorité.

253 mots et puis c’est tout

Bon alors c’est vrai que les éditeurs de CP doivent fixer une limite. Si certains ont fixé la barrière assez haute pour dissuader les spammeurs et protéger au mieux leur site de Google, d’autres se sont dit qu’un trop plein de restrictions les priverait d’autant de contenu, donc de visites, donc de … vous connaissez la suite.

Première chose, qui vous a dit que vous étiez obligé de vous en tenir à la stricte limite ? Et seconde chose, vous n’êtes pas non plus obligé de placer le maximum de liens qui vous est alloué. Quand on tient un ou plusieurs sites de communiqué de presse, ce que j’ai bien vite arrêté par manque de temps à y consacrer, on constate que si on a fixé une limite à 250 mots, 9 communiqués sur 10 ont entre 250 et 260 mots et la moitié de ceux qui restent en comptent entre 260 et 270 mots. Comment voulez-vous vous démarquer et donner plus de poids à votre lien si vous faites comme tout le monde ? Comment voulez-vous donner de la valeur à votre backlink si vous en sabotez son contexte ? Perso, je me dis qu’il est parfois judicieux de mettre 500 mots avec des paragraphes, des titres, un balisage sémantique et même (oh le fou) de prendre le temps de mettre une image, ce qui doit donner plus de poids à la page par rapport aux autres et donc au(x) lien(s) qui s’y trouve(nt). Je dis parfois, parce que se démarquer n’est pas toujours une bonne stratégie, une petite séance de formation SEO avec les frères Peyronnet vous en apprendrait davantage à ce sujet mais je n’en dirai pas plus, il vous faudra aller assister à la Masterclass moteurs et SEO des deux frangins sur place.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *