Et l’absence de chute on en parle quand ?

Salut les SEO. Alors, on n’est pas trop (encore) mort ? Non je plaisante, Je ne viens pas ici soulever une nouvelle fois l’habituel marronnier, mais vous parler d’un sujet ou plutôt d’un lien de cause à effet qui m’agace tout autant que les inepties sur la mort du SEO, la prise en compte de l’absence de chute. Si vous avez suivi la formation des frères Peyronnet, vous devez avoir théoriquement appris à faire la différence entre corrélation et causalité.

absence-de-chute

Non, le maintien n’est pas automatiquement lié à une absence d’action(s)

Un élément que je trouve récurrent chez les SEO qui manquent d’expérience et de recul, ne pas prendre en compte le fait qu’une stagnation puisse être liée à une action qui, si elle n’avait pas été réalisée aurait engendré une baisse. C’est pourtant une notion que je trouve tout à fait essentielle avant de se plonger dans le moindre test, surtout en exerçant un métier à ce point empirique qu’est le référencement naturel. Comprendre ce qu’il se passe dans l’environnement de nos requêtes est essentiel.

Il n’y a pas que votre site qui bouge dans les SERP

Et en ce sens, ce n’est pas parce que le site n’a pas bougé sur tel ou tel mot clé que les autres sites, eux, n’ont pas bougés. Et si vous avez par exemple gardé votre troisième place, c’est peut-être parce que vous avez obtenu un vrai bon lien sans lequel vous auriez peut-être perdu une ou deux (ou plus) de places. Pour pousser plus loin le concept et une partie de ce qui en découle, je vous invite à aller regarder cette vidéo de Kévin Richard sur les signaux faibles filmée à l’occasion du SEO camp day de Lille.

Le webmaster peut avoir noté cette page.
[Total: 1 Average: 5]
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *