Google et paranoïa. Une association partie pour durer.

Grand adepte des techniques de FUD devant l’éternel, Google n’en serait-il qu’au début de sa stratégie de guerre psychologique ou n’est-ce là qu’un début ?

Nous savons tous où se trouvent les plus grands talents chez Google. Nous savons aussi où Google se donne les moyens de les mettre et quels moyens ils leurs donnent. Les représentants de la Search Quality Team dont notre ami Matt Cuts (d’ailleurs, elles sont bien longues ses vacances à lui non ?) est l’illustre représentant n’ont clairement pas la même force de frappe que leurs collègues d’Adwords et ceux des autres produits que Google souhaite promouvoir prochainement.

Les filtres et la peur

Conséquence directe, la firme reste prisonnière d’un algorithme qu’elle ne peut révolutionner d’un coup de baguette magique (si vous avez des doutes à ce sujet, je vous invite à découvrir cet excellent blog de Sylvain Peyronnet). Le géant de Mountain View n’a donc finalement une marge de manœuvre pas si importante que cela à part les filtres et la peur. Sauf que les filtres pour le moment quand il frappe, Google ne fait pas vraiment dans le chirurgical. Et s’il frappe aussi parfois juste (heureusement quand même), il n’arrive pas en revanche à tout nettoyer (pire pour lui), par contre il fait aussi de nombreux dégâts collatéraux… (pire pour les victimes). Lire la suite